logo histoires taboues sombre

Histoire Porno Inceste – La culotte de maman

Ebook Inceste Mère Fils
Pub Francais refractaire 300 250
Ebook Inceste Mère Fils

Envoyé par Sebastien

HistoiresTaboues.fr : Bonjour, peux tu te présenter pour nos abonnés ?

Salut Vero la plus perverse des maman MDR.
Ok je suis Sébastien et j’ai actuellement 24 ans.
Je voudrais que mon témoignage apparaisse dans la section histoire porno inceste.

HistoiresTaboues.fr : quel témoignage voulais tu partager avec nous ?

Bon voila, je vie depuis toujours avec ma mère.
Je suis né sans père vu que ma mère ne sait pas qui est le père.
En fait ma mère se prostitue depuis toujours et je suis le fils d’un client.
Ma mère faisait payer plus cher le sans capote avant d’arrêter ce genre de pratique dangereuse.

J’ai vécu toute ma vie avec ma mère dans des studios plus ou moins bien, parfois minables parfois meilleur standing.
J’ai donc vécu la promiscuité avec elle.
Je peux pas dire que j’ai eu une vie difficile, j’ai manqué de rien sauf d’un père.

Ma mère s’était coupé de toute sa famille depuis qu’ils ont découvert qu’elle se prostitue.
Personne venait à la maison et c’était dur, heureusement j’avais des copains qui pouvaient venir.
Vivre toujours dans un studio ca à du bon et du mauvais.

J’ai dormi très longtemps dans le lit de ma mère, je dirais jusqu’à mes 16 ans environ.
Ensuite on a eu 2 matelas séparés.
Vers mes 12 ans j’ai compris que ma mère se prostituait et elle me l’a avoué.
Ma mère était donc ce mélange dans ma tête de sainte et de pute.

Quand on me disait fils de pute vous imaginez bien que chez moi ca sonnait pas pareil.
Ma mère à toujours été à l’aise avec la nudité et parler de sexe.
Elle aimait savoir si j’avais des copines et si j’avais couché.

Bien sur j’étais puceau et aucune copine, le fait d’avoir une mère prostitué m’a longtemps bloqué avec les filles.
Le bon coté de vivre dans un petit studio c’est que très vite on découvre l’intimité de sa mère.
Elle était souvent en legging sans culotte l’hiver si il faisait froid dans la maison ou en simple culotte seins nus l’hiver.

Dès mes 12 ans j’ai eu des érections en la voyant en petite culotte, surtout quand c’était des strings voir strings transparent.
Ma mère se rasait les poils de la chatte en rectangle et j’aimais voir tout ca.
Par contre pas facile de se branler tranquille, on va dans les toilettes mais ma mère pouvait savoir pourquoi j’y allais.

Parfois elle me taquinait en me demandant à quelle fille j’ai pensé dans les toilettes.
Si elle savait que je pensais toujours a elle.
Puis vers la fin de mes 12 ans je l’ai vue enfin nue, elle est entré dans la salle de bain qui était aussi les WC, elle s’est mise nue pour prendre une douche avec la porte ouverte.

J’étais assis sur le lit et je l’ai vu , j’ai de suite bandé. Je l’ai vu prendre sa douche nue pendant 10 bonnes minutes.
Je voyais ses petites fesses, ses petits seins et je rêvais de la baiser.
Quand elle est ressortie de la douche elle a compris que j’avais tout vu, elle a du voir mon plaisir sur mon visage.
Depuis ce jour elle n’a plus eu de problème à être parfois nue dans la maison, surtout quand il faisait chaud.
Savoir que des hommes pouvaient la baiser pour de l’argent alors que moi je rêvais de la baiser aussi sans pouvoir me rendait malade.

Parfois le soir je profitais qu’on était dans le même lit pour venir me coller à elle.
J’aimais l’avoir de dos contre mon ventre. Discrètement (du moins je le croyais à l époque), je venais coller ma queue sur ses fesses.
Elle en profitait pour se cambrer un peu et dans ma tête c’était quasiment une position de pénétration.

Maintenant que je suis moins naïf, je sais qu’elle sentait ma queue en érection, mais elle me laissait prendre mon plaisir comme cela surement en compensation d’une vie à l’étroit.
Vers mes 13 ans, quand elle sentait que j’étais en érection collé contre ses fesses elle donnait des petits coups de reins très légers et je jouissais dans ma culotte ou mon pyjama.

Elle me disait ensuite de me nettoyer et on dormait l’un contre l’autre.
Un jour je lui ai demandé pourquoi elle n’avait pas de copain.
Elle m’a dit toute sa haine des hommes, infidèles, menteurs, égoïstes …
Et elle me dit qu’elle en voit déjà assez avec son métier et qu’ils la dégoutent tous.
Puis elle pleura.

Elle était pourtant super belle et attirante je suis sure qu’elle aurait pu rendre un homme heureux.
Une nuit vers mes 13 ans je recommençais à me frotter sur ses fesses allongés dans le lit au chaud.
Sa réaction m’étonna, elle portait une culotte qui valait cher, elle voulait pas que prendre le risque que je la tache.
J’ai donc senti qu’elle enlevait sa culotte sous les draps puis elle l’a mis à coté du lit sur la commode.
Elle ne disait rien, soumise.

Je savais qu’elle n’avait plus de culotte, elle me dit que je pouvais sortir ma queue aussi pour éviter de tacher car a mon age je tache trop mes vêtements.
Vous imaginez mon état d’excitation.
J’ai donc enlevé le bas de mon pyjama et je suis venu me blottir contre elle, sentant ses fesses nues chaudes contre ma queue.
Au début de faisais des va et viens juste pour toucher sa peau.

Puis ma mère s’est cambré et j’ai senti ma queue se positionner entre ses fesses ouvertes.
Ma mère a fait des mouvement de bassin pour me branler entre ses fesses et elle à senti que j’allais gicler.
Elle se retourne rapidement et met un mouchoir sur ma queue qui gicle des litres.

Puis elle s’est servi de l’excuse que je tachais trop le lit, mes culotte et mes pyjamas pour me masturber.
Je devais me mettre sur une chaise (pas le lit), ma mère a genou devant moi qui me branlait avec la main.
Puis elle en a eu marre et on est passé à moi je me branle sur la chaise et elle qui baisse sa culotte pour que je vois ses fesses pendant que je me branle.

Je lui demandais souvent de se tourner car je voulais voir sa chatte mais elle voulait pas car elle était ma mère.
Elle m’autorisa juste à pouvoir toucher ses fesses.
Qu’est ce que j’ai pu les toucher ses fesses, une main sur les fesses une autre pour me branler.
Je posais ma tête dessus et je prenais une grosse inspiration comme pour les emporter dans mon corps.
J’ai aussi éjaculé dessus ce qui lui plaisait moins.

Avec le temps je me suis risqué à caresser ses fesses plus bas, et j’ai enfin pu toucher les lèvres de sa chatte.
On faisait cela 3 fois par semaine.
Elle me disait qu’elle comprenait et respectait mes besoins sexuels et que comme c’était petit à la maison alors elle savait que je pouvais pas le faire de manière intime.

Par contre interdiction de tacher les draps du lit.
3 fois par semaine j’avais donc ma mère rien que pour moi, je lui enlevais moi même sa culotte et je me branlais devant elle impassible.

Bien plus tard vers mes 18 ans alors que je lui embrassais le cul j’ai senti qu’elle se cambrait, j’ai donc vu ses lèvres de chatte sous son cul.
J’ai risqué une langue ne sachant pas quelle serait sa réaction.
Elle m’a laissé lui lécher la chatte. Je me suis levé de la chaise qui me retenait assis pendant des années et je suis devenu un homme.
J’ai entré ma queue en elle et nous avons jouie ensemble très fort.
Depuis ce jour je vie toujours avec ma mère mais chez moi dans un F3.
Je la baise tous les jours et elle a arretté la prostitutiion.
Je rêve de la mettre enceinte.