logo histoires taboues sombre

Histoire Libertine – Envoyée par une abonnée

Ebook Inceste Mère Fils
Pub Francais refractaire 300 250
Ebook Inceste Mère Fils

Histoire Libertine  -Envoyé par linconnue

HistoiresTaboues.fr : Bonjour, peux tu te présenter pour nos abonnés ?

Coucou à tous ceux qui me liront si Vero me publie dans la section histoire libertine.
Je suis une femme de 29 ans et je vie avec un homme de 36 avec qui je ne suis pas mariée.
D’ailleurs ni lui ni moi ne souhaitons réellement nous marier.
Je n’ai pas d’enfant et je ne désire pas en avoir.

HistoiresTaboues.fr : quel témoignage voulais tu partager avec nous ?

Je suis assistante de direction à Marseille et je suis sans cesse en manque affectif.

Mon copain doit être pareil que moi car il passe son temps sur la playstation et sur les sites pornos.
D’ailleurs à l’époque ou se passe mon récit il ne me fait plus du tout l’amour.
Il reste sur sa playstation jusqu’à des 2 heures du matin , se branle devant un porno et dors sans me toucher.
Cela faisait une bonne année que je n’étais plus touchée lorsque ma société m’a envoyé sur Paris.

Le fait de mettre le large me ferait du bien et peut être allait lui faire prendre conscience que j’existe.
Je devais passer une semaine à Paris.
Mais loin de chez moi, de mes parents j’ai déprimé.
Alors un collègue m’a suggéré de sortir , Paris était la capitale de l’amour et du vice pour lui.

Il fallait prendre du bon temps.
Je lui demandais comment il gérait son temps et il m’a dit qu’il profitait de Paris pour aller dans des clubs libertins.
Il m’a demandé si ca me branchait, je lui ai d abord dit que j’avais un copain … puis oui.
Après tout j’avais pas eu de sexe pendant si longtemps.

On est parti tous les deux d’abord sur Pigale.
Mon collègue est un homme marié avec enfants de plus de 50 ans, pervers et qui a surement trompé sa femme des milliers de fois.
Il à tenté sa chance avec moi dans la voiture mais je l’ai repoussé gentiment et comme nous sommes collègues il n’a pas insisté.
Je lui ai juste dit que j’étais avec lui pour qu’il me protège si je tombais sur un barge qui veut me violer mais qu’il n’était pas mon type.
Bizarrement il n’a pas pris ca mal.

A Pigalle on a fait le tour des sexes shops un peu tous pareils et sans intérêt.
J’ai juste découvert l’étendu des produits de sexe shop, j’ai acheté un gode junior, car j’aime bien avoir des petites queues dans le cul de temps à autre.
A un moment on passe devant un sex shop qui propose des shows sur scène.

On rentre pour savoir et je découvre que pour 40 euros on a droit d’aller dans une cabine pour voir un couple baiser sur scene.
Pas très rassurée par l’endroit ou circule des mecs louches je dis a mon collègue qu’on va aller dans la même cabine.
Pas du tout expérimentée sur le sujet, je pensais qu’on allait juste regarder comme un film.
On rentre dans la cabine et la je comprends le piège, par terre git des trainées de sperme laissées par les précédents occupants … Beurk.

On change de cabine c’est déjà plus propre.
Le show commence, on à droit à 10 minutes.
La fille est déjà à 4 pattes et un mec bodybuildé le prend en levrette.
C’est la première fois que je vois une relation sexuelle en vrai et j’aime ca.
D’un coup, sans complète mon collègue sors sa bite et commence à l’astiquer.
J’ai compris qu’il veut jouir.

Je fais mine de rien avoir vu.
Il s’astique son engin et mes yeux vont du couple a la bite de mon collègue.
Elle est belle, longue et décolorée … Hmmm
Mais non c’est mon collègue.
Lui à vu que je le regardais et sourit.

Il prend ma main et la pose sur sa bite en érection, je fais mine d’être outrée mais je prends sa bite.
Puis je regarde le spectacle et finit par me détendre et à le branler.
Mon collègue est aux anges, il pousse des cris de plaisir.
Je ne peux plus tenir , je me mets à 4 pattes et je le suce.

Il me traite de salope … J’aime pas.
Il pousse un cri, je sais qu’il va jouir, je me repousse et il gicle sur le mur de la cabine.
Il rigole et me dit que c’était super bon.
Je lui rappelle que moi j’ai rien eu.
T’inquiète je t’emmène dans un club libertin.

On va d’abord dans un restau et je prends un bon steak frite.
On finit par aller au deux plus deux.
Le Samedi soir c’est réservé aux couple, ca tombe bien nous sommes deux.
Je m’assois et on prend quelques verres.
En bas est l’endroit ou les couples peuvent se mélanger et faire l’amour.

On finit par descendre.
Je vois tant de couple se toucher, certains baisent, j’ai bu, je suis en manque, je veux mon plaisir.
Devant moi se trouve un vieux monsieur asiatique avec sa femme, il baise sa femme devant tout le monde.
Je pensais qu’on baisait entre couple, lui prend son plaisir a qu’on le regarde baiser sa chinoise.
La femme chinoise qui doit avoir la soixantaine sent que je les regarde, elle sourit.
Elle sort la queue de son mari de sa chatte et m’invite a profiter.

Son mari à une queue courte et fine.Il me fait penser à mon gode junior, mais en vrai.
Je m’approche de son mari, c’est ma première expérience hors couple, je vais commettre mon premier adultère.
Le vieux asiatique sourit , je m’assois à coté de lui et je lui suce la bite.
Elle est bonne et j’aime sentir l’odeur de la chatte de sa femme dans ma bouche.

N’y tenant plus, alors que lui est allongé sur le dos, j’enlève tout le bas et je vais m’assoir au dessus de sa bite.
Je lui dresse la queue et la place entre mes fesses.
Je pousse fort et le chinois est dans mon cul , je sens qu’il aime ca et moi aussi.
Je lui demande de pas bouger, je fais moi même les va et vient dans mon cul à la vitesse que j’aime.
Je prends la main de sa femme et je l’oblige à me caresser le clito.

A un moment je sens la queue du chinois décharger dans mes fesses, je suis très chaude mais j’ai pas encore jouie.
Je continue alors que mon vieux débande, ca reste assez dur pour que je prenne du plaisir.
Ca y est j’ai jouie.
Je regarde ce chinois de plus de 60 ans, je me demande ce que je fais la, la magie du moment.
Il vient de m’enculer et j’ai du mal à tenir son sourire.

Je me relève et remet ma culotte, je sens sa semence qui sort de mon cul et inonde ma culotte.
Je pars aux toilettes pour arranger cela.
Je mets du papier toilette dans ma culotte pour éviter de totalement inonder ma culotte.

Puis je demande à mon collègue de me ramener a l’hotel car j’ai plus envie de tout ca.
Il me dit d’attendre qu’il n’a pas encore baiser.
Je sais pas comment c’est possible, mais je voulais tellement sortir que je l’ai laissé me prendre en levrette.
Mon chinois souriait en regardant mon collègue se vider les couilles dans ma chatte.
Ensuite nous sommes repartis et je me sentais mal d’avoir trompé mon copain.