logo histoires taboues sombre

histoire de sexe Arabe – Anissa joue la soubrette

Ebook Inceste Mère Fils
Pub Francais refractaire 300 250
Ebook Inceste Mère Fils

Envoyé par Anissa

HistoiresTaboues.fr : Bonjour, peux tu te présenter pour nos abonnés ?

Bonjour,
Je m’appelle Anissa j’ai 46 ans et je suis une femme libérée.
J’ai divorcé il y a 3 ans et depuis j’essaye de récupérer le temps perdu avec un mari qui trouvait le sexe sale.
Je suis mère de famille j’ai 3 enfants de 15 13 et 9 ans.

HistoiresTaboues.frquel témoignage voulais tu partager avec nous ?

Je suis pas très heureuse dans la vie car souvent seule et j’ai peu de relations sexuelles alors que j’adore cela.

J’ai quelques fantasmes que j’ai toujours rêvé de réaliser et mon témoignage c’est justement la fois ou j’en ai réalisé un.
Mon fantasme je l’ai développé en découvrant des videos pornos de femme de ménage abusées par leur patron.
Je sais pas pourquoi mais ca m’excite gravement.

Un jour je me suis lancé, j’ai posé une annonce sans le téléphone dans un site de rencontre éphémère.
J’ai mis une photo de moi banale, habillée pour éviter les crevards.
Dans l’annonce je demandais à tenir le role de la servante de maison à un couple réel marié, pour le reste on verrait bien.
J’ai bien précisé en journée seulement car pas facile de faire garder les enfants.

J’ai pas eu beaucoup de réponse, à croire que ma demande n’intéresse pas grand monde.
J’ai quand même eu la réponse d’un couple de fin trentaine, avec 2 enfants.
On à échangé plusieurs emails pour savoir si on se comprenait bien.
C’était un couple ayant pratiqué l’exhibitionnisme et qui avaient un coté voyeur.

Ils me disaient que personne ne devait savoir jusqu’ou cela irait mais qu’ils voulaient me voir habillée de court en soubrette.
J’ai donc été obligée de me trouver une jupe court, du fait de mes origines et la banlieue ou je vis (Sevran) porter une jupe courte est trop risqué.
C’est donc un peu honteuse que je suis allé faire des magasins avec des jupes courtes.

J’ai finalement opté pour une robe courte.
Je l’ai mise et je me suis regardé dans la glace, pour être sure de moi j’ai attendu d’être seule dans la partie cabine d’essayage pour me pencher et vérifier qu’on voit ma culotte.
Parfait, je l’achète pour 45 euros.
J’envoi les photos au couple qui me trouvent super jolie.

On se donne rendez vous pour une première fois un Mercredi midi.
Mes enfants n’ayant pas cours l’après midi j’accepte, on se met d’accord qu’il ne se passera rien de sexuel entre nous, que c’est juste un test.
J’arrive chez eux, ils me reçoivent chaleureusement et me mettent à l’aise.
Ils ont préparé la table et je vois les 4 assiettes, les parents plus les enfants.

Je commence mon role de soubrette, j’enlève le manteau et je commence à servir les plats.
La robe est suffisamment courte pour que tout le monde à table me matte les jambes et suffisamment longue pour cacher ma petite culotte.
Ils mangent tous à table en silence en attendant mes apparitions pour me mater.
Leur fils le plus agé me mate aussi les cuisses, je suis flattée de faire autant d’effet.

Même la mère qui doit être bi me regarde d’un air joyeux et intéressé.
Finalement on se dirige vers la fin du repas et je décide de livre mon extra.
Je fais tomber une cuillère par terre et me retourne pour la ramasser dévoilant ma culotte pendant quelques secondes.
Je me retourne et je sens qu’a part la mère qui était de dos, ils ont tous profité de la vue.

Finalement nous en restons la, nous venons de faire connaissance.
Je retourne chez moi et je me caresse dans mon bain en imaginant des scénes pornos qui auraient pu se produire.
J’imagine leur fils se branler en pensant à ma petite culotte, le mari qui me baise dans sa chambre.
Je jouie très fort.
Quelques jours après ils me recontactent en me demandant si on peut aller plus loin dans notre jeu.
Le mari souhaite me baiser devant sa femme.

Je trouve l’idée excitante, le voir tromper sa femme devant elle m’excite.
Je lui dis que je dois réfléchir.
Finalement n’ayant pas eu de rapport sexuel depuis des mois je décide de m’autoriser cet extra.
Cette fois ce sera le Samedi après midi.
Je me retrouve au même endroit, ils sont 4 à table, je ressert les plats.

Je sais que je vais bientôt me faire sauter et je mouille dans ma culotte.
Le mari m’a mis la main au cul à table, il doit être chaud bouillant de se taper une beurette de cité.
Cette fois je me suis baissé 4 fois laissant bien entrevoir ma petite culotte blanche trempée.
Le fils dès la fin du repas est parti aux toilettes (surement pour se branler).

Leur plus jeune fils est sorti jouer dehors.
Leur fils est aux toilettes et voila que le mari m’emmène dans sa chambre.
Il me met à 4 pattes sur le lit, il est chaud comme la braise.
Il me baisse la culotte et me lèche longuement la chatte.
Sa femme est debout près du lit, elle regarde tout en souriant et en se caressant la chatte.

Puis son mari sort sa queue, se positionne derrière moi et entre rapidement dans ma chatte.
Mon dieu j’ai oublié de lui dire de mettre une capote (Oui véro je sais que t aimes ca cochonne).
Trop tard, ce doit être un gros frustré car il éjacule en quelques allers retours.

Je suis déçue de savoir qu’il a jouie. Le plus extraordinaire c’est que sa bite qui à dégonflé en moi se remet à gonfler et je sents ses coups.
Oui le type est capable de jouir plusieurs fois de suite sans repos.
La seconde fois fut plus longue mais encore insuffisante pour me faire jouir.
Sa queue se redégonfle et il repart …

La je jouie , j’ai mon plaisir et maintenant comme à chaque fois que je jouie, je veux que tout s’arrette et redevenir une maman modèle auprès de mes enfants.
Mais je dois attendre qu’il finisse, j’entends la chasse d’eau, leur fils à du finir de se branler lui aussi.
La je sens qui éjacule enfin une troisième fois.

Je lui demande de se retirer car visiblement c’est un crevard du sexe et il est capable de recommencer.
Il ressort enfin et tout son sperme coule sur le couvre lit.
Je fais exprès de me tenir droite pour que tout ce liquide d’adultère coule sur le lit conjugual.
Puis je me relève et je commence à remettre ma culotte et ma robe.
Quand tout est fini je remarque que leur fils était devant la porte ouverte de la chambre.
Depuis quand regardait il ? Mystère.
Je suis repartie et on ne s’est plus jamais parlé.