logo histoires taboues sombre

Gang Bang dans un parc

Ebook Inceste Mère Fils
Pub Francais refractaire 300 250
Ebook Inceste Mère Fils

Gang bang dans un parc

HistoiresTaboues.fr : Bonjour, peux tu te présenter pour nos abonnés ?

Bonjour, je m’appelle Christophe et comme ce que je vais vous raconter est mal vu dans la communauté de ma femme, je tiens à garder un anonymat absolu. J’ai dans la quarantaine et j’ai actuellement un fils.

HistoiresTaboues.fr : quel témoignage voulais tu partager avec nous ?

Ma femme à toujours rêvé d’être mattée par des voyeurs, mais arrivant à la cinquantaine elle avait peur de se lancer.
Finalement je me suis inscrit comme couple sur un site de voyeur / exhibitionniste, j’ai ajouté les photos de ma femme en petite culotte et nue.
Au bout d’un moment j’ai été contacté par un groupe d’homme de ma région qui me demandait si j’étais interessé ma femme sur un parking près de la forêt.

Je demandais à ma femme qui voulait savoir leur nombre et leur age.
C’était un groupe de 6 voyeurs de 18 à 68 ans.
Elle aimait cette diversité d’Age et finit par accepter.
On mit au point un rendez vous pour le samedi après midi suivant.
Ma femme s’habilla en mini jupe, petite culotte transparente et un bustier

C’était un Juin et il faisait beau.
En chemin elle me dit avoir peur de pas leur plaire et moi j’avais peur qu’elle se lache trop.
On finit par arriver au lieu dit.
On vit déjà 4 voyeurs dans l’angle du Parking. Ils nous demandèrent si on était Samira et Christophe comme indiqué sur l’annonce.
Je dis que oui.

Ma femme était une jolie Marocaine avec quelques formes, des seins lourds et une petite taille d’un mètre cinquante.
Très vite ils commencèrent a sortir leur queue et se branler devant ma femme a coté de sa vitre fermée.
Ma femme était mal a l’aise et super excitée de plaire autant.
Au bout d’un moment sont arrivés les deux autres.
Ma femme voyait 6 mecs en train de se branler devant sa vitre.

Elle finit par ne plus résister et ouvrit la vitre de son coté.
Le plus vieux qui était devant sa vitre alla vite lui glisser un doigt dans la chatte pendant que ma femme le branlait.
Ma femme avait un peu de poil à la chatte mais des poils courts.
Le doigt qu’elle se prenait dans la chatte la mit en total excitation.
Elle finit par sucer le vieux vicelard qui finit par éjaculer dans sa bouche.

Elle recracha tout dans un mouchoir que je lui tendais.
Elle était souriante.
Elle suça encore 2 inconnus dont un seul gicla dans sa bouche et son visage.
Puis n’y tenant plus elle ouvrit la fenêtre en grand et sortit son cul de petite marocaine par la fenêtre de la voiture.
A ce moment elle se prit directement la queue du suivant, sans capote.
Je ne savais pas si elle le ferait avec ou sans capote, maintenant j’avais la solution.

Ma femme baisait à la blédard, sans capote comme on fait encore souvent au Maroc.
Je sortis de la voiture pour aller du coté des baiseurs de ma femme pour mieux profiter du spectacle.
Je vis son cul qui sortait de la vitre et le mec la défoncer.
Le mec à été correct et à sorti sa queue de sa chatte pour gicler sur son cul.

Je vis son cul plein de sperme chaud et abondant.
Le suivant se branla devant son cul et gicla sur son cul alors qu’il avait un doigt dans sa chatte.
Le dernier devait être le plus jeune de 18 ans.
Il était assez petit de taille, dans les 1M65 très fin, belle bite fine avec la tête bien sphérique.
Ma femme finit par ouvrir la porte et vit son dernier baiseur.
Les autre étaient déjà reparti dans leur voiture respective.

Le jeune embrassa ma femme sur la bouche pendant qu’elle le branlait.
Il finit par dire, me branlez pas trop madame ou je vais juter super vite.
Il n’arrêtait pas de lui caresser la chatte.
Ma femme faisait un mètre cinquante et le jeune un mètre 60 ou 65.

Elle finit par se retourner , elle était debout offerte et son dernier baiseur est entré sans capote dans sa chatte.
A mon avis il à fait 10 aller retour grand max et à finit par éjaculer dans ma femme.
puis il est reparti à vélo une fois sa semence sortie.
J’ai léché la chatte de ma femme.
Elle avait jouie avec le plus jeune car il lui avait mis des grands coups comme elle aime.
On l’a plus jamais refait, mais on y pense souvent.