logo histoires taboues sombre
Ebook Inceste Mère Fils
Pub Francais refractaire 300 250
Ebook Inceste Mère Fils

sexe a quatre d’une mère de famille mariée.

Histoire Taboue Plan a 4 mere de famille

Sexe a quatre -Envoyé par Véronique

LesTémoignage mis en forme par Véronique Gent pour votre plaisir de lecteur.

Dans la vie, je suis plutôt une femme réservée et pudique.
Mon mari c’est tout l’inverse, il aime tout ce qui est osé et sexe.
Notre couple avait des problèmes, essentiellement à cause de cette différence de point de vue sur la sexualité.
A l’époque des faits, j’avais 46 ans, maman d’un fils de 14 ans et d’une fille de 8 ans.

Mon mari avait commencé à m’initier à ses jeux sexuels. Mais à l’époque, ca se limitait à regarder des films pornos ensemble.
Il voulait tout savoir  sur mes fantasmes. Aussi il m’a imposé toutes sortes de vidéo de sexe. Et il aimait me pénétrer pendant qu’on regardait le film, en m’imposant d’imaginer que c’était l’homme du film qui était en moi.

Dans l’ensemble, il y avait des films qui m’excitaient et d’autres qui ne me faisaient rien du tout.
Il y à 6 mois de cela, mon mari m’a demandé de choisir un fantasme que je souhaitais réaliser avec lui.
Il voulait me voir être pénétrée sans capote par un inconnu , ou au minimum, m’exhiber.
J’avoue que je bloquais pas mal sur le passage au monde réel et j’osais pas le lui avouer pour ne pas le décevoir.

Ce que je voulais, c’était ne rien changer à ma vie de mère de famille exemplaire.

Comme mon mari insistait et que cela devenait une source de conflit permanent dans notre couple, j’ai finalement décidé de me soumettre à ses envies.
J’ai donc repensé à tous les scénarios vus dans les films pornos que nous regardions ensemble.
J’en avais vu plusieurs centaines, mais j’accrochais vraiment à aucun d’entre eux.
J’ai donc fait un effort sur moi même et j’ai fini par porter mon choix sur un plan sexe a quatre.
Je me disais qu’il fallait que mon mari aussi participe tant qu’a faire.

C’est donc la mort dans l’âme que je lui ai annoncé mon choix.
Excité, Il à très rapidement mis une annonce sur le site w annonce avec 3 photos de moi, des photos ou j’étais en petite culotte à 4 pattes sur le lit.

J’avais honte de ces photos, mais je me disais qu’il fallait que cet inconnu ai au moins envie de moi, donc j’ai accepté.
Mon mari m’a ensuite donné le choix entre plusieurs couples qui avaient répondu à notre annonce.
Comme j’ai un certain âge, j’ai préféré choisir un très jeune couple.

J’ai finalement choisi un couple de jeunes marocains.
Lui avait 24 ans et elle 19 ans.

C’était pour eux aussi une première expérience hors couple et j’avais aimé la forme de la queue du jeune arabe, longue et fine.
Comme je suis étroite du vagin, j’ai une préférence pour les queues fines voir très fine.
De son coté, mon mari trouvait que la fille était trop jeune pour lui (il avait 53 ans) , mais bon, si tel était mon choix.
Le samedi matin suivant, nous avons déposé les enfants chez leur grand parents et le rendez vous était pris pour le début d’après midi.

Vers 15 heures le jeune couple s’est présenté à la maison.
Ils étaient charmants et très polis.
Les deux avaient l’âge d’être mes enfants. Aussi j’étais un peux gênée par la différence d’Age.
Pour l’occasion, mon mari m’avait demandé d’être en tenue sexy. Aussi je portais  des collant sans culotte avec une mini jupe noire et  un haut transparent.

De leur coté, les jeunes étaient habillés en pantalon, façon normale.
J’ai tout de suite senti le regard plein de désir de Malek, alors que sa femme Fatima était plus réservée.
Mon mari les à invité dans le salon pour prendre un verre. Et à notre grande surprise ils ont accepté un verre d’alcool.
Finalement, on a fini par se détendre et Fatima s’est levée pour se déshabiller devant nous.

Elle avait un corps superbe. Des petits seins, et une chatte toute lisse qui captait le regard de mon mari.
Fatima se tourne et se penche pour nous laisser entrevoir son cul ouvert et les lèvres de sa chatte.
Je sentais que mon mari avait envi d’elle. Il en oubliait ma présence. Il préférait la jeune femme à sa vieille femme. Cela me rendait jalouse.

Puis Malek s’est levé également, s’est approché de moi, puis a sorti sa longue queue qu’il m’a obligé à sucer.
Malek aimait la vulgarité et les insultes., Il nous avait déjà prévenu dans sa réponse à notre annonce. Mais cela m’excitait.
« Vieille salope », me dit il pendant que je le suce avec plaisir.
« je vais te niquer devant ton mari. Tu vas prendre cher salope ». J’aime son langage ordurier de banlieusard. Je mouille comme une folle.

Devant moi, je vois mon mari à genou devant Fatima. Il lui lèche la chatte.
Fatima me sourie. Elle prend autant de plaisir avec la langue de mon mari qu’à me voir sucer le sien.
Malek à finalement éjaculé dans ma bouche. Mon mari ne m’avait jamais éjaculé dans la bouche par respect pour moi.
Aussi j’étais très surprise de sentir ses jets puissants exploser dans ma gorge.

Ne sachant pas comment réagir, je l’ai laissé se vider dans ma bouche. Ma chatte était en feu. J’aimais me sentir autant salope.
Mon mari, très excité de voir le sperme de Malek sortir de ma bouche, se dirige vers la chambre d’où il ressort avec des préservatifs.
Quand il revient, il est en totale érection et commence à déchirer le papier de la capote.
Quand elle voit cela, Fatima dit : »non pas de capote entre nous ». On a confiance et c’est plus excitant sans capote.
Mon mari me regarde et attend ma réponse.

Malek aussi exige que notre jeu continue sans préservatif. 
A 46 ans, j’ai encore mes règles et  je peux très bien tomber enceinte de Malek. Car oui, je ne prends aucune forme de contraception.
A notre échange de regards, j’ai compris que mon mari et moi avions décidé de continuer notre jeu sans préservatif. On acceptait le risque des maladies et de tomber enceinte. On voulait vivre la chose intensément. Notre jeu continuait donc sans protection.
De son coté, Malek reprenait son souffle après s’être déchargé dans ma bouche. Il regardait sa femme qui était déjà à 4 pattes sur le sol, offerte au sexe de mon mari.

Mon mari avait une queue courte mais très large, tout le contraire de Malek.
Il commença à se mettre à genoux derrière Fatima. Puis il entre des doigts dans la chatte de la jeune marocaine qui semble apprécier.

Puis il commença à entrer sa queue dans la chatte de la jeune femme.
Je peux pas dire qu’il a fait l’amour avec elle. Il l’a littéralement défoncée. Comme un affamé qui n’a pas baiser depuis des années.
J’étais jalouse de sa fougue retrouvée. J’avais envie  de le lui faire payer plus tard.
Finalement Fatima et mon mari ont jouie en même temps en poussant des cris de plaisir.
Mon mari s’est ensuite retiré, de telles sorte que je vois son sperme  couler de la chatte de Fatima.
J’étais jalouse. Très jalouse.

Malek est ensuite venu caresser la chatte de sa femme remplie du sperme de mon mari.
Il entrait ses doigts dans son vagin puis est venu entrer son doigt dans ma bouche.
Dans ma bouche j’avais le gout du sexe de sa femme et du sperme de mon mari, j’aimais cela.
Alors Malek m’a demandé ou était le lit dans lequel moi et mon mari faisions l’amour.
Il m’a prise par la main et m’a conduite vers le lit conjugal.

Mon mari et Fatima nous emboitaient le pas car ils voulaient voir cela.
Malek m’a ensuite ordonné de me mettre à 4 pattes sur le lit.
Sur la commode de la chambre, j’avais posé une photo de famille. Si j’avais su que j’allais atterrir ici je l’aurai caché. Mais c’était trop tard.

En tournant la tête vers la droite je pouvais voir plusieurs photos de mes enfants et une photo de famille avec mon mari et les enfants.
Cela m’avait beaucoup troublée.
Je passais de la mère de famille rangée qui n’avait connu qu’un seul homme avant mon mari, a une sorte de prostitué offerte à un jeune de cité.

Honnêtement c’est très déstabilisant et j’avais un mélange incroyable en moi de honte et de plaisir.
Rapidement Malek fit glisser mon collant et releva ma jupe.
J’ai sentis sa langue me lécher la chatte comme jamais on me l’avait fait auparavant.
C’était bon.

Cela à duré tellement longtemps que parfois je regardais la photo de mes enfants me demandant comment ils me jugeraient si ils me voyaient dans cette position.
Finalement Malek s’est mis totalement nu et à recommencé ses insultes.
Alors, j’ai regardé les photos en pensant : t’es une maman et t’es une grosse salope.
J’ai senti son sexe se frayer un passage entre les lèvres ultra humides de ma chatte.
J’ai adoré la largeur de sa queue, suffisamment fine pour entrer sans me faire mal.

Puis il a commencé à me défoncer rapidement.
Il était résistant. Je sentais qu’il n’allait pas jouir vite.
J’ai senti la longueur de son sexe taper au fond de mon vagin. Beaucoup plus longue que celle de mon mari.
Les allers retours étaient plus intenses du fait de la longueur.
Je sentais que j’allais avoir le plus gros orgasme de ma vie.

A un moment, Malek est ressorti et à commencé à lécher mon anus.
Croyez le ou pas mais personne ne m’avait jamais léché l’anus avant.
C’est un mélange de plaisir et de chatouille.
Puis il se replace entre mes lèvres et me défonce à nouveau.

Puis Malek me dit : T’as pas honte sale putain ?, t’as des gosses et tu te tapes des inconnus.
Malek jouait sur ma culpabilité de maman et mon plaisir d’être l’objet sexuel d’un inconnu.
Combien de temps cela à t-il duré ? je ne sais pas. Mais j’ai eu mon plaisir en premier.
J’ai crié de plaisir, moi qui ne le fait jamais par peur d’être entendue par les enfants.
Malek continuait à me défoncer la chatte et à m’insulter.

« t aimes la bite salope, t es une grosse garce ».
Le désir remontait. Je sentais que je pouvais jouir à nouveau.
Puis, j’ai recommencé à tourner la tète et j’ai vu la photo de mon fils.
Que penserait il de sa mère ? Aurait il honte de moi ? Me pardonnerait il si il savait ?
Alors que je pensais à mon fils, le second orgasme est venu subitement.

Avant Malek, je n’avais jamais jouie deux fois de suite.

J’avoue honteusement avoir jouie une seconde fois en regardant la photo de mon fils avec la queue de Malek encore en moi.
Malek a fini par jouir lui aussi.

Il à commencé par sortir son sexe pour gicler sur mes fesses comme dans les films pornos.

Puis il est retourné aussitôt dans ma chatte pour finir de se vider.
J »étais son vide couille à 46 ans.
J’étais fière de toute cette semence que je sentais couler de mes fesses et qui étaient encore en plus grande quantité dans ma chatte.

Malek s’est enfin retiré.
J’avais jouie comme jamais.
Ils sont repartis et on ne les a jamais revus.